Cette notion a longtemps été assez floue pour moi.
Elle m’apparaît maintenant comme un guide essentiel pour vérifier si je suis sur le “bon chemin”, ou si je me perds !

Je vous partage ici quelques éléments clés sur cette notion, telle que je la perçois aujourd’hui 😊

L’Unité est le Grand Tout, ce qui nous unis tous en Essence, sur tous les plans et dans tous les règnes.
L’Unité est l’inverse de la séparation.

Quand je suis dans mon Unité, je suis connecté(e) à quelque chose de plus grand que moi, je me sais en lien avec tout ce qui est vivant sur cette planète, et même au-delà, et j’ai donc un respect immense pour ce vivant.

Quand je suis “centré(e)”, je suis connecté(e) à l’Unité.
Je suis en Paix, léger(e) et mon coeur est ouvert.

Nous avons malheureusement perdu cette notion, notamment dans nos sociétés occidentales, dirigées par le profit et la compétition, au détriment du bien-être commun.

Nous nous sommes déconnectés de notre humanité, de la conscience que nous sommes tous inter-reliés, que chacun a sa place et un rôle à jouer sur Terre, si chacun s’autorise à reconnaître et prendre sa juste place.

A chaque fois que je suis dans la comparaison, le jugement, la prise de pouvoir sur l’autre, l’envie de faire mieux que les autres (non pas pour me dépasser moi, mais pour faire mieux que l’autre), je suis dans la séparation.

Mes actes de séparation cumulés m’entrainent sur un chemin de plus en plus éloigné de mon centre, l’Unité, où règne l’Equilibre, la Joie, l’Amour, l’Harmonie…

Tous les actes de séparations de tous les êtres humains sur Terre nous ont progressivement menés là où nous en sommes aujourd’hui 😬

A mes yeux, et au plus profond de mon coeur, le retour à l’Unité m’apparaît comme une clé essentielle pour inverser le processus actuel. Il nous concerne tous, individuellement.
Comment je peux vivre de manière toujours plus authentique et fidèle à mon coeur (vs à mes peurs), avancer en considérant le bien commun dans chacune de mes relations et m’élever vers des valeurs de Paix, d’Amour et d’Unité.